Articles

Le coin des conseils

Vidéo Mesure 3D

Retrouvez nos articles écrits par nous, pour vous!

Équilibre de la selle

Posez un tube dans le siège de votre selle et idéalement il devrait tomber au milieu de la selle. (attention à faire le test sur un sol plat et cheval au carré)

Stabilité de la selle

Appuyez fort sur le pommeau puis le troussequin de la selle non sanglée. La selle devrait rester stable

Liberté du garrot et de la colonne

Par la selle: au niveau du garrot
Par la selle qui a une gouttière large qui libère la colonne de toute pression directe. Y compris avec le cavalier en selle.

Et à l'autre bout:

Par les tapis qui doivent avoir une découpe anatomique adaptée à la ligne de dos du cheval

Position et longueur de la selle

Derrière l'épaule et devant la dernière cote

S'il est facile de voir où est la partie rigide d'une selle de dressage, dans le cas de la selle de saut, il faut savoir repérer la pointe de l’arçon (en bleu)

Position du tomber naturel des sanglons par rapport au passage de sangle :

But

La partie rigide de la selle (donc l’arçon) doit reposer de telle sorte à libérer les épaules et la zone lombaire du cheval

Idéalement:

A. Libérer l’épaule

Comme l'épaule fait un mouvement de rotation vers l'arrière lors des déplacements du cheval, les pointes d’arçon de la selle doivent absolument reposer derrière l’épaule. Si l’arçon de la selle repose sur les épaules, le cheval ne peut pas avancer ses antérieurs de manière optimale.
Pour trouver l’arrière de l'épaule, vous mettez la main dans la région sous la fin des crins de la crinière et en remontant en direction de l'encolure, on retrouve une zone dure qui est l'arrière de l'épaule.

A1. Libérer l'épaule de quoi ?

Il est important de savoir qu'on cherche à libérer l'épaule de la pointe d’arçon, donc de la partie rigide de la selle. Dans le cas d'une selle avec avancées de quartier (selle de saut par exemple), la pointe d’arçon n'est pas au bord de la selle. Ici elle est dans la zone en bleu. La partie de la selle devant la zone bleue est souple et peut passer sur l'épaule sans gêne pour le cheval.

B. Libérer la zone lombaire

Si l’arçon de la selle dépasse cette dernière cote, la selle est trop longue. Elle peut créer une pression sur la zone réflexe appelée ''point réflexe de la ruade'' typique lors du départ au galop et restreint aussi la bascule du bassin qui optimise l'engagement des postérieurs.
La selle trop longue bloque l'incurvation du cheval. Donc si on pourrait tolérer une selle un peu trop longue pour de la rando, activité à priori droite et à allures modérées, dès qu'on demande beaucoup de voltes serrées, la selle trop longue est a proscrire !

Pour trouver la dernière cote, vous mettez votre main dans le flanc et descendez délicatement jusqu’à trouver quelque chose de dur...c'est la dernière cote ! Il faut la suivre dans cette zone du flanc et suivre cette ligne en direction de la colonne, car on ne peut pas la palper directement sur le dos, elle est sous la masse des muscles dorsaux du cheval.


Le conseil du sellier

Avec une selle trop longue, on est face à une impasse. Il n'y a pas vraiment de moyen de la raccourcir et il serait plus simple de changer de selle pour une qui a une surface portante plus courte.

But

La selle doit laisser suffisamment d'espace à la colonne vertébrale du cheval pour se mouvoir librement.

A. Libérer le garrot

Est ce qu'il y a suffisamment d'espace autour du garrot de mon cheval?
En dessus du garrot, il doit idéalement y avoir 3 à 4 doigts entre le cheval et le dessous de la selle sanglée

A cet endroit, les têtes des os du garrot sont particulièrement vulnérables car elles sont uniquement protégées par la peau et le ligament supraepineux.


Le conseil du sellier

Ce contrôle est a effectuer aussi lorsque vous êtes en selle. Si le dessous de la selle touche le garrot une fois en selle, c'est grave et la selle ne devrait plus être utilisée sur ce cheval avant contrôle par le sellier.


Coté du garrot à garder libre

Cette zone est à préserver de toute pression, car traversée par des nerfs importants, plusieurs couches de muscles relativement fins et un point réflexe que les étalons mordent lors de la saillie. Ce point bloque le dos et empêche le bassin de fléchir. Si cette zone est comprimée par la selle, on comprend tout de suite l'implication d'un tel blocage sur l'engagement des postérieurs du cheval.

Posez un crayon sur le bord interne du panneau, idéalement il devrait se situer en dessous du garrot, pour qu'une fois en selle, la zone soit bien libre de tout contact.


Le conseil du sellier

Si vous ne trouvez pas suffisamment de liberté autour du garrot de votre cheval, votre sellier peut intervenir sur la position des panneaux et/ou l’angle des pointes d’arçon qui peut permettre de libérer cette zone.

B. Libérer la colonne (de la selle)

Est- ce que la gouttière est suffisamment large pour mon cheval?
Comme la colonne et ses structures ligamentaires ne peuvent supporter aucune pression, la gouttière (le canal crée par le zone vide entre les deux coussins/panneaux sous la selle) doit être suffisamment large.
On conseille un poing de large pour être confortable pour le cheval.

Mais a l'inverse, une gouttière trop large pour un cheval qui aurait une colonne vertébrale proéminente, cela peut être néfaste.
Lorsque le cavalier est en selle, il faut contrôler qu'il y a suffisamment de place entre le haut de la colonne du cheval et le dessous de la selle à l'arrière.

Afin de ne blesser aucun cheval, on a pris un cheval lego, dont la solidité à toute épreuve n'est plus à prouver!
Ici, on voit qu'il n'y a pas d'espace en dessus de la colonne

Ici, suffisamment d'espace, pour que la colonne soit bien préservée de tout contact


Le conseil du sellier

Une gouttière trop étroite peut être modifiée selon les types de selle pour redonner suffisamment de place à la colonne.
Pour le dessous de l’arçon qui toucherait le cheval à l'arrière de la selle, votre sellier peut rembourrer les panneaux/coussin selon le matériau qui est a l’intérieur.

B1. Libérer la colonne (des tapis)

Est ce que mon tapis ne crée pas de pression sur la colonne?
Selon la forme du dos du cheval, il faut porter une attention particulière au choix du tapis, car une forme de tapis non adaptée peut être très douloureux pour le cheval. Encore plus important si le tapis a des cordons, car le cordon concentre la force de l'écrasement.

C'est un tapis pour un cheval qui n'a pas un garrot proéminent. Inadapté pour ce cheval. Si on arrive à le tenir surélevé lors du sanglage, il va tout de suite se mettre en place et écraser le garrot lorsque le cheval sera monté.

Forme du tapis qui est adaptée à la forme du dos de ce cheval. Il ''dégarotte'' tout seul devant et derrière, la colonne est préservée de toute pression


Le conseil du sellier

Lorsque vous sellez, veillez à "dégarroter" l'avant ET l'arrière du tapis. Si le tapis s'écrase sur le garrot ou derrière la selle, pensez à contrôler si la forme du tapis correspond à la forme du dos de votre cheval.

But

La selle doit être équilibrée pour positionner le cavalier au point ou le cheval peut porter du poids avec le moins d'impact possible.
La selle doit être stable pour éviter d’échauffer le dos du cheval et permettre au cavalier de rester en place.
Le déséquilibre et l'instabilité sont en général crées par les mêmes causes.

LA MINUTE NECESSAIRE POUR COMPRENDRE L'EQUILIBRE:

L'équilibre à cheval : son intérêt...pour le cavalier et le cheval!

Petit rappel de physique : un corps est dit ''en équilibre'' lorsque la projection de son centre de gravité est situé dans sa surface d'appui. Si la théorie est compliquée, essayez de mettre l'équilibre en pratique:

Testez: essayez de tenir 10 cm au dessus d'un tabouret, les pieds devant puis sur les cotés

LES PIEDS DEVANT LE TABOURET
Lorsque vos pieds sont devant le tabouret, observez la cuisson rapide des muscles des cuisses :)
Puis la quasi impossibilité de se poser délicatement sur le tabouret.

LES PIEDS A COTE DU TABOURET
Le centre de gravité est situé sur la surface d'appui (les pieds) donc on peut tenir cette position longtemps sans trop effort musculaire. Puis la facilité pour se poser délicatement sur le tabouret.

Lorsque de bipède on devient cavalier...la surface d'appui est fixée par l’étrier, notre centre de gravité par le creux du siège.
Comme le creux du siège et la position de l’étrier sont donnés par la selle, vous entrevoyez ici l'importance d'avoir une selle qui vous permette d’être en équilibre.

L'équilibre idéal!

    Pour le cavalier:
  • il est ''sur ses pieds'', il peut faire des allures en suspension avec un minimum de fatigue musculaire.
    Pour le cheval:
  • cet équilibre est optimal pour son dos : la selle va repartir optimalement le poids du cavalier sur toute sa surface de panneaux
  • lors des allures enlevées, le cavalier peut utiliser ses muscles pour amortir sa descente en selle.

Pressions mesurées sur le dos du cheval - Par un cavalier équilibré - Le poids du cavalier est reparti harmonieusement sur toute la surface des panneaux

Le déséquilibre arrière

    Pour le cavalier:
  • il est assis derrière ses pieds. Lors des allures enlevées, ses jambes vont partir en avant (effet essuie glace) et son corps en arrière, donc il devra lutter pour corriger sa position continuellement .
    Pour le cheval:
  • le poids du cavalier est reporté sur l'arrière de la selle -> creusement du dos du cheval qui entraîne un peu ou pas d'engagement de ses postérieurs
  • lorsque le cavalier s'assied dans sa selle au trot enlevé, il ne va pas pouvoir amortir sa descente et va tomber plus lourdement dans sa selle.

Pressions mesurées sur le dos du cheval - Par un cavalier en déséquilibre arrière - Tout le poids du cavalier est concentré sur l'arrière des panneaux

A. Equilibre de la selle

MAINTENANT QUE VOUS AVEZ COMPRIS L'IMPORTANCE DE L'EQUILIBRE, VOILA COMMENT LA SELLE DEVRAIT ETRE DANS L'IDEAL:
Le point le plus bas du siège doit se situer au milieu de la selle. Vous pouvez poser un tube dans la selle pour matérialiser ce point.


Le conseil du sellier

Si vous constatez un défaut d'équilibre, il faudrait appeler votre sellier pour rectifier l'équilibre de la selle. Il y a de nombreuses causes et ce sont les connaissances spécifiques du sellier qui permettront de rééquilibrer la selle.
Dans les causes les plus faciles à reconnaître, il y a l'ouverture de l'arcade qui n'est pas adaptée au cheval, mais il y a aussi la morphologie du cheval (cheval par exemple fait en montant ou en descendant).
Une jambe qui a de la peine a être stable, des maux de dos récurrent car le cavalier doit ''lutter'' sans cesse pour être confortable, ce sont des symptômes très souvent liés a une selle déséquilibrée

B. Equilibre de la pression des coussins/panneaux

Est ce que les panneaux/coussins posent de manière homogène sur le dos de mon cheval?

Les panneaux sont souples et homogènes

Passez la main sous les panneaux de la selle, l'appui devrait être régulier tout le long du panneau

De la même manière, on passe la main sous l'avant du quartier entre le cheval et la selle, la pression devrait être régulière.


Le conseil du sellier

Les panneaux laines s'adaptent au cheval, mais attention au porte selle, la selle va aussi s'y adapter. Préférez un porte selle de type tube qui n'a aucun appui sur les panneaux, sinon cela risque de donner ça:

C. Stabilité longitudinale de la selle

Est ce que le panneau/coussin suit la forme du dos de mon cheval?

Sur la selle non sanglée, appuyer fort sur le troussequin puis sur le pommeau. La selle devrait rester stable.
Si la selle est instable, cela crée un déséquilibre du cavalier qui n'arrive pas à trouver sa place dans la selle.
Pour le cheval, cela crée un échauffement de la peau qui peut être la source de poils blancs et de boutons sur la peau du dos du cheval.
Ce type d'instabilité crée souvent les symptômes les plus clairs de défense au sellage/sanglage.


Le conseil du sellier

L'instabilité peut être causée par une arcade trop large ou une forme d’arcon inadaptée à la morphologie du dos du cheval. Dans les deux cas, sa visite est indispensable pour soulager cavalier et cheval.

C1. Stabilité de la selle par le bon positionnement des sanglons

Est ce que les sanglons de la selle la maintiennent à sa place?

Le passage de sangle du cheval est relativement individuel, mais c'est le point le plus étroit de la cage thoracique du cheval, celui où la sangle va se positionner naturellement. On peut regarder si les sanglons descendent bien en regard du passage de sangle. Dans les cas inverses, la sangle va tirer la selle pour aligner les sanglons sous le passage de sangle, c'est physique. Le passage de sangle se trouve en général à une main derrière le coude du cheval au carré, mais il y a des exceptions.
C'est dans tous les cas, le point le plus haut de la cage thoracique quand on regarde le cheval de profil.


Le conseil du sellier

Votre sellier peut déplacer la position des sanglons pour stabiliser la selle.
Il existe aussi des sangles déportées, mais il est important de contrôler qu'elles posent bien a plat le long du trajet sur la peau du cheval pour être confortable.

C2. Stabilité latérale de la selle

Est ce que la forme des panneaux/ coussins sont adaptés a mon cheval latéralement?

Comme pour la stabilité longitudinale, on va tester la tenue de la selle au niveau du troussequin. On regarde que la forme des panneaux suive aussi la forme du dos du cheval.

Vidéo Mesure 3D
But

Connaître le pourquoi, le principe, ses limites, ses contre indications. Nous n'avons aucun conseil pour l'utilisation ou non d'un amortisseur, nous exposons juste des faits.

A. Pourquoi ???

L’évolution incroyable du sport équestre, le niveau toujours plus poussé de ses chevaux danseurs, ses chevaux enduranciers, ses chevaux qui sautent des montagnes. Les selliers/equipementiers du 21 eme siècle doivent répondre à cette évolution et développer des selles suffisamment souples pour suivre les mouvements (plus amples, plus souples, plus longtemps...) du cheval alors qu'elles doivent rester suffisamment rigides pour distribuer le poids du cavalier sur la plus grande surface possible. Autant dire CHAPEAU ! Car c'est un cahier des charges excessivement complexe!
L'amortisseur est devenu une partie de la solution, comme les chaussettes et les semelle de la chaussure de course par exemple. Mais, qui pour être efficaces, doivent être choisis en connaissance.

Les amortisseurs ont été pensés/développés à l'origine pour plusieurs raisons :

  • Les études et les applications en médecine humaine et sportive sur l'impact des chocs, des pressions et des frottements sur les corps. L’intérêt étant de créer un interface très réactif entre un corps mobile (le dos du cheval) et la selle. Les améliorations des performances et le raccourcissement de la récupération après effort des sportifs humains grâce à l'utilisation de nouveaux matériaux a été extrapolée au domaine du cheval. Augmenter ainsi la longévité et préserver la santé de l'athlète cheval.
  • Abaisser la pression sous la selle pour garantir la circulation sanguine sous la zone de la selle, pour permettre aux muscles d'etre irrigués constamment. Optimiser l’évacuation de la sueur et l’aération de la peau
  • Atténuer les pressions ressenties par le cheval sous la zone des couteaux (car le cavalier est a priori en suspension à cet instant là) lors de la réception de l'obstacle. Sachant que le poids du cavalier est multiplié plusieurs fois en lien direct avec la hauteur de l’obstacle.
  • Atténuer les frottements sur les dos des chevaux a fort mouvement. Les chevaux sont sélectionnés, élevés, entraînés à avoir un mouvement toujours plus ample et souple
  • Suivre les mouvements du dos du cheval en offrant un maximum de surface de portance pour porter le cavalier avec le moins de dommage possible pour le dos du cheval.
  • En flexion extension du dos, ainsi qu'en lateroflexion, sur les voltes etc etc...

Le conseil du sellier

s'il vous conseille ou non un amortisseur, il le fait en connaissance de cause. S'il vous conseille un amortisseur, ce n'est jamais pour ''masquer'' un problème, mais parce qu'en fonction de votre cheval, de votre discipline, certains amortisseur pourraient avoir un réel intérêt. Le choix final vous appartenant bien sûr.
Pour faire une comparaison vis a vis des chaussures, une danseuse est pieds nus ou porte des collants très fins et ses chaussures très souples.
Un jogger a des chaussettes un peu plus épaisses et ses chaussures sont un peu plus rigides.
Celui qui fait de la montagne a des chaussettes plus épaisses, voire deux couches superposées et des chaussures rigides.
Naturellement, une selle adaptée est suffisante pour le confort du cheval, mais ces amortisseurs existent et notre but est juste de présenter des faits afin que chacun puisse connaître un maximum d'arguments pour faire son propre choix.